Naga Batavia Arrack

Aux origines du rhum

éventail or

Avant que la canne à sucre ne soit plantée dans les Caraïbes, avant que le gin ne soit distillé à Londres, avant même que le mot « alcool » ne soit utilisé pour la première fois,
les gens buvaient de l’arrack.

À la fin du XVème siècle, les commerçants portugais et hollandais atteignent l’île de Java. Ils découvrent que les planteurs de canne à sucre chinois ont développé une recette secrète qui permettait de faire fermenter la mélasse puis de la distiller pour produire ce que l’on connait aujourd’hui sous le nom de BATAVIA ARRACK - LE RHUM INDONESIEN.

Nous pouvons traduire Batavia Arrack par « la liqueur forte de Jakarta » Le Batavia Arrack se distingue des autres rhums par l’ajout de pains de riz rouges fermentés, appelés Qu ou Chu dans le processus de fermentation de la mélasse. Ce vin de mélasse était ensuite distillé dans des alambics traditionnels chinois à 65% puis stocké dans des jarres en terre cuite.

C’est en 1641 que l’on commença à utiliser des « leaguers » (fûts de 150 gallons) pour stocker et expédier le Batavia Arrack. Ils furent fabriqués à partir du bois traditionnel indonésien : le teck.

Vieilissement en fût de chêne - Naga Rum Cannes à sucre récoltés à la main - Naga Rum Etape pour la distillation du rhum - Naga Rum

Gardiens de la Nature

Les Nagas

éventail or

Le nom Naga est celui de la créature mytique d'Asie, serpent gardien des trésors de la terre et symbole de prospérité, de fertilité et protecteur des trésors de la nature.

Le nāga est un être mythique de l'hindouisme, mais le mot veut dire aussi basiquement: serpent. Les nagas dans la religion gardent les trésors de la nature, sont attachés à l'eau et apportent la prospérité.

Dans les légendes de l'Inde et de tout le Sud-Est asiatique, les nâgas sont des habitants du monde souterrain où ils gardent jalousement les trésors de la terre. C'est aussi au nâga qu'on doit la fertilité du sol.

Carte postale village indonésie - Naga Rum Masque typique indonésie - Naga Rum Pont antique dans la jungle indonésienne - Naga Rum

L’indonésie

Terre d’origine de la canne à sucre

éventail or

250 millions d’habitants
dont 200 millions de musulmans

et 50 millions d’hindouistes et bouddhistes.
On compte environ 13 000 îles aux alentours.

A partir du VIème siècle, l’hindouisme et le boudd- hisme deviennent les religions dominantes. L’Islam fait son apparition à Sumatra à partir du XIVème siècle et devient la religion majoritaire à partir des XVII et XVIIIème siècles.

La plupart des indonésiens adhèrent à des croyances et pratiquent des rites traditionnels qu’ils mélangent à ces religions.

Champs de cannes à sucre - Naga Rum Jungle indonésienne - Naga Rum Pont antique dans la jungle indonésienne inversé - Naga Rum